Suivez C9info sur

Actualité

La Sotra en mode numérique, les Gbakas toujours à la traîne

Publié dépuis

- Le

Pendant que le monde se numérise et se digitalise, les chauffeurs de « Gbaka », eux sont encore à la traîne. Les acteurs de ce type de transport rejettent le paiement de titre de transport par carte, proposé par une entreprise de la place quand la Société de transport abidjanais (SOTRA) elle, décide définitivement de passer au numérique.

Il n’y aura plus de ticket pour les navettes, Express et Wibus à partir du 1er mars prochain, a annoncé la Sotra à ses clients. L’entreprise de transport public évoque des raisons de modernisation de ses services et surtout le règlement définitif de la question de la petite monnaie au moment du paiement du titre de transport. Tout se fera désormais par carte rechargeable à distance et à partir de 200 FCFA. Selon les responsables de l’entreprise, « il faut oser le changement ».

Un langage que les propriétaires de minicars appelés « Gbaka » comprennent très mal. Ils se gardent de passer au numérique pour éviter les incessants problèmes de monnaie à la base de heurts répétés entre apprentis et passagers.

Une entreprise avait pourtant mis à leur disposition une solution de paiement électronique par la carte MOJA. Des appareils de prélèvement du titre de transport avaient été remis aux apprentis. Il suffisait d’introduire la carte dans l’appareil pour prélever la somme due. Mais très vite, des propriétaires de ces véhicules, ont rejeté l’offre.

« Ils disent qu’ils veulent du cash rapide et qu’ils ne peuvent pas attendre le lendemain pour retirer leur argent », rapporte-t-il un passager témoin qui avait acheté sa carte Moja.

L’ère du numérique dans le secteur du transport en Côte d’Ivoire n’est donc pas encore arrivée. Chez tout le monde.

C9info.com- 2020

C9INFO SUR FACEBOOK

A LIRE EGALEMENT

Copyright © 2019 | Tous droits réservés exclusivement à C9info | Conçu & Développé par Weboffix