Suivez C9info sur

Actualité

Après avoir désavoué l’opposition Marcel Amon Tanoh demande pardon à Ouattara

Publié dépuis

- Le

Énigmatique. C’est ainsi que l’on pourrait qualifier les propos de Marcel Amon Tanoh, ministre démissionnaire des affaires étrangères. Après avoir désavoué l’opposition dans la création du CNT, il vient de présenter ses « sincères excuses » au président de la République pour l’avoir « heurté ».

Il était de ceux qui s’insurgeaient contre le troisième mandat d’Alassane Ouattara. Lors d’un meeting tenu au stade Félix Houphouët Boigny, le 10 octobre 2020, Marcel Amon Tanoh et les partis de l’opposition ont appelé à faire barrage au président sortant. Mais plus tard, l’ancien ministre des affaires étrangères s’est désolidarisé de l’opposition, critiquant la mise en place du Conseil National de Transition (CNT) et la position radicale de ses membres.

Dans une adresse au Chef de l’Etat le dimanche 24 janvier 2021, il présente ses excuses pour avoir blessé le Président de la République, Alassane Ouattara.

« …Je reconnais n’avoir pas été totalement fidèle à mon engagement de montrer aux ivoiriens qu’il est possible de faire de la politique différemment, en sachant, malgré nos désaccords, garder le bon ton, sans proférer d’invectives et sans porter de jugements de valeur. Je pense notamment aux propos que j’ai tenus le 10 octobre 2020, au stade Felix Houphouët-Boigny, envers le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA. Voter pour un Président, c’est lui confier notre pays à gérer. Dire qu’il nous le rende, n’est qu’une manière d’exprimer une divergence sur certains aspects de la gestion des affaires publiques, mais en aucun cas de suggérer qu’il n’est pas ivoirien, comme il me revient que beaucoup de mes compatriotes l’auraient compris. Néanmoins, le fond ne justifiait pas la forme, or la forme l’emporte sur le fond. J’ai conscience d’avoir profondément heurté le Chef de l’Etat, à qui je tiens à présenter publiquement mes sincères excuses, et à exprimer mes regrets aux ivoiriens » a réagi Marcel Amon Tanoh dans une lettre adressée au Chef de l’Etat.

Ses propos enflamment déjà la toile ce lundi 25 janvier. Pour certains internautes, l’homme lorgnerait sur un nouveau poste ministériel, pour d’autres, il manque simplement de courage.

Alfred Zingué

C9info.com

C9INFO SUR FACEBOOK

A LIRE EGALEMENT

Copyright © 2019 | Tous droits réservés exclusivement à C9info | Conçu & Développé par Weboffix